Ces Marocains qui ont révolutionné les sciences

Saviez-vous que le premier à avoir fondé le raisonnement par récurrence est un scientifique marocain ? Si votre réponse est non, c’est qu’il est probablement temps pour vous de savoir que nos ancêtres marocains ont participé d’une manière assez considérable dans la révolution des sciences. Nous allons vous parler de quelques exemples de Marocains ayant laissé leurs empreintes dans maintes disciplines scientifiques comme l’algèbre, l’astronomie, la géographie, etc …

Al Idrissi

Al Idrissi est un géographe et botaniste marocain né en 1100 à Ceuta. Son nom complet est Abu Abdallah Muhammad Ibn Muhammad Ibn Abdallah Ibn Idriss al-Qurtubi al-Hassani et il est connu également sous le nom latin de Dreses. Suite à une demande du roi Roger II de Sicile pour la réalisation d’un planisphère en argent bien commenté, Al Idrissi se lança dans ses recherches et en sortit avec un ouvrage sur la cartographie intitulé “Kitab Nuzhat al Mushtaq fī ikhtirāq al-āfāq”. Pour écrire ce fameux livre, le grand géographe marocain s’est appuyé à la fois sur les travaux d’anciens géographes (grècques , chrétiens , musulmans …) , et également sur ses propres voyages et ses entretiens avec les équipages des navires qui parcouraient le monde. Et dans le domaine de la Botanie, Il a rédigé un livre intitulé « Kitab al-Jami-li-Sifat Ashtat al-Nabatat » grâce auquel les médecins avaient sous les yeux les évaluations médicales d’une liste de nouvelles plantes médicinales méconnues auparavant.

Abou Bakr Ibn Yusuf

Abou Bakr est un astronome marocain né au 13ème siècle, qui a vécu sous le règne Almohade. Il était connu pour la construction des astrolabes, chose qui nécessite des connaissances profondes dans un ensemble de domaines notamment l’astrologie, la trigonométrie sphérique, la géométrie …

astrolabe

Abu Bakr a fabriqué des astrolabes pour répondre aux demandes des rois et des princes Almohades.Il a également construit des astrolabes prévus pour fonctionner au Maroc, en Espagne, au Portugal, en Egypte, en Palestine, en Arabie Saoudite et en Irak.

Quatre de ses astrolabes, fabriqués entre les années 1208 et 1218 avec des inscriptions gravées en Arabe, sont exposés dans plusieurs musées au monde (Musée archéologique de Rabat, musée astronomique de l’Observatoire de Strasbourg en France…). Il est fort probable qu’Ibn al-Banna’ (1256-1321), mathématicien marocain, ait utilisé un des astrolabes d’Abû Bakr pour ses travaux d’astronomie, dans un lieu appelé Al borj à Marrakech.

 

Al-Samawal Al Maghribi

Al Maghribi est un mathématicien, astronome et médecin marocain de confession juive né en 1220 à Bagdad. Né sous le nom de Samuel Abu Naṣr ibn Abbas, d’une famille juive originaire de Fès, il se convertit à l’islam vers 40 ans . Al Maghribi est l’auteur d’un livre en algèbre intitulé « al-Bahir fi’l-jabr » qui traite les polynômes et il fut ainsi le premier à avoir utilisé le raisonnement par récurrence. En plus, il a inventé plusieurs méthodes de calcul qui ont été traduites dans plusieurs langues.

 

Ces hommes ne sont pas les seuls scientifiques marocains à avoir marqué l’Histoire, nous pouvons citer d’autres figures comme ( Ibn Al Banna ,Abû Ishaq Ibrahim Zarqali…). Ces scientifiques pourront éventuellement servir de source de motivation aux nouvelles générations et les pousser à tracer leur chemin dans les domaines scientifiques et techniques.

 

1 Comment

  • lina Reply

    juillet 15, 2016 at 8:11

    Merci pour ces informations , bon article

     

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Don't have account. Register

Lost Password

Register