Une histoire, un héros : Ahmed Dlimi

Sidi Kacem – Issu d’une famille modeste et originaire de Sidi Kacem, Ahmed Dlimi est sorti major de sa promo de Dar El Beida, la très célèbre école militaire marocaine de Meknès.

Il débuta sa carrière au bas de l’échelle, jusqu’à devenir Général.

Il est accusé d’avoir participé à la mort de Mehdi Ben Barka, subissant la colère du roi Hassan II, il sera envoyé en France pour être entendu par la justice française. Dlimi a été incarcéré durant 8 mois en France.

Très intelligent et fin tacticien et il a vu venir les deux coups d’Etats et a su être au bon endroit et au bon moment, gagnant la sympathie et la confiance du roi Hassan II.

Le Maroc lui doit la création de la DGED (Direction Général des Etudes et de la documentation), il s’agit d’un service secret qui opère à l’extérieur du Maroc et en relevant des documents, des informations. De même le service s’intéresse à la diaspora marocaine, son suivi.

Ahmed Dlimi est également l’architecte du mur de sable au Sahara, cette installation défensive est sa plus belle réalisation.

En plus de la sécurisation du Sahara, Ahmed Dlimi est l’homme qui a infligé au Polisario, la très célèbre défaite d’Amgala.

Néanmoins sa mort reste un mystère, il a été retrouvé mort dans sa voiture. Selon la thèse officielle, il aurait été percuté par un camion. Mais cette version est discutable, puisque Dlimi était un homme puissant, il avait un contrôle au niveau de la politique, au niveau du Palais Royal, au niveau des services secrets, de l’armée etc.

Selon une autre thèse, Ahmed Dlimi aurait essayé de planifier un coup d’Etat contre le roi Hassan II en plus d’une haute trahison. Mais le secret ne pourra jamais être connu.

 

Mohammed Tabit389 Posts

Directeur technique du groupe discovery morocco.Entrepreneur web et dévelopeur marocain.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Don't have account. Register

Lost Password

Register