La fête du Trône, cette tradition marocaine indémodable.

La fête du Trône, une proximité entre le Roi et son Peuple

La fête du Trône, une festivité qui renforce les liens entre le Roi et son Peuple.

Elle est instaurée par la jeunesse marocaine et des nationalistes, le 18 novembre 1933, qui permet de célébrer l’avènement au pouvoir du Roi.

Dans le classement des fêtes, il s’agit de la plus importante fête nationale au Maroc, célébrée chaque année.

Chaque année durant ce jour, les villes déploient les étendards du Maroc, la Garde Royale défile dans les rues, l’hymne national est joué. Puis la Fête du Trône est aussi le rendez-vous de la cérémonie d’allégeance, celle que l’on surnomme la « Be’ya ».

Étant donné qu’il y a entre le peuple et le roi « un contrat », ainsi l’ensemble des dignitaires et représentants du peuple se rendent au Palais Royal pour prêter allégeance au Roi. La Be’ya est son nom, elle existe depuis plusieurs siècles au Maroc, conformément au droit musulman. Elle a été modifié et codifié par le sultan marocain Ahmed Al Mansour, accordant des accessoires et une mise en lumière assez importante.

Le Maroc est le seul pays au Monde, qui continue de faire appliquer la Be’ya, depuis la première application par le Prophète.

Sous le règne de Mohammed VI, la Fête du Trône est célébrée, le 30-31 juillet de chaque année. Le Roi célèbre chaque année dans une ville différente du Royaume.

 

Samy .A83 Posts

Étudiant en science politique, droit et spécialiste de nombreuses questions marocaines. Animateur chez Radio Atlas et journaliste chez Discovery Morocco.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Don't have account. Register

Lost Password

Register