Histoire : Ces étrangers épris par le Maroc

On sait que le Maroc est de nos jours très attractif pour les touristes du monde entier. Il y a cependant quelques figures du passé qui ont marqué la relation qu’entretient le Maroc avec l’occident. Certaines célébrités qui ont décidées de consacrer une partie de leur vie à l’étude du Maroc ou qui ont eu un lien, souvent fort et de nature émotive, avec ce pays. Retours sur le portrait de quatre d’entre eux.

Louis Massignon, L’Islamologue

Louis_MASSIGNONbisAmoureux de la culture musulmane et du Maroc, il obtient en 1902 sa licence en lettres, avec un mémoire titré « Tableau géographique du Maroc dans les quinze premières années du XVIsiècle d’après Léon l’Africain ».

Apres cela, il se spécialise dans l’étude historique du Maroc, particulièrement le XVe.  A partir de 1925, il va occuper la chaire de sociologie musulmanes au College de France. Il fut aussi un exemple dans l’amélioration des rapports entre le Vatican et les institutions islamiques.

 

 

 

Louis Lumière, L’inventeur

Louis-LUMIEREIngénieur de profession, Louis Lumière déposera plus de 170 brevets dans la photographie et l’image. Avec son frère Auguste Lumière, ils commercialisent dès 1881 les plaques photographiques instantanées. A partir de là, ils développeront leur empire et s’investiront dans le monde du Cinema.

C’est en 1897 que Louis Lumière se lance dans le projet ambitieux de tourner un film au Maroc. « Le Chevrier Marocain » sera la plus ancienne oeuvre cinématographique tournée au Maroc.

 

Orson Welles, La Star Hollywoodienne 

Orson welles

Orson Welles, réalisateur, acteur, producteur et scénariste américain, connu pour avoir joué dans « Citizen Kane » (1940) est un homme d’exception dans son domaine.

En 1952, il s’investit dans le projet de mettre à l’écran la tragédie Shakespearienne « Othello » qui le mènera au Maroc, où il tournera durant trois ans. Le film remportera la Palme d’Or au Festival de Canne la même année.

Paul Bowles, L’Ecrivain Tangerois 

bowlesCompositeur et écrivain américain, Paul Bowles passera la majeure partie de sa vie au Maroc. Originaire de New York, il travaillera comme journaliste au New York Herald Tribune jusqu’en 1947 lorsqu’il s’installera définitivement à Tanger, ville qui le fascina des sa premiere visite dans les années 30.

Paul Bowles deviendra une célébrité incontournable dans la société européenne de Tanger et recevra la visite d’un nombre important d’écrivains, intellectuels et artistes. Il ne retournera qu’occasionnellement aux Etats-Unis et s’éteindra sur le sol marocain en 1999 après 52 de résidence.

R Belghiti

 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Don't have account. Register

Lost Password

Register