Nasser Bourita : Le Maroc est confiant dans son adhésion à la CEDEAO

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale : Nasser Bourita a déclaré que la candidature marocaine à l’organisation régionale ouest-africaine : CEDEAO ne s’était heurtée à aucune réticence.

Selon le ministre, la candidature marocaine n’a fait preuve d’aucune réticence et a été bien accueilli par l’ensemble des pays de la zone, y compris par le géant du Nigeria.

Pas de réticence de la part des pays membres de la CEDEAO

Après une tournée régionale dans la CEDEAO, Nasser Bourita a insisté sur les liens entre le Maroc et l’Afrique de l’Ouest en revenant sur la participation du royaume aux opérations de maintien de la paix, ainsi que le poids économique du Maroc dans la région (commerce, investissements etc).

Le prochain sommet de la CEDEAO aura lieu au cours du mois, au Libéria. Il est possible que Mohammed VI s’y rende personnellement.

Cohabitation Maroc-RASD à l’Union Africaine : Le Maroc passe à l’action

Sur la pseudo-RASD, Nasser Bourita a déclaré que deux tiers des pays de l’UA ne reconnaissent pas cette entité fantôche. Lors du sommet de l’UA tenu au mois de juillet 2016 à Kigali, 28 pays africains avaient demandé la suspension des activités des séparatistes au sein de l’organisation panafricaine. Désormais, le Maroc disposerait de la voix des 36 pays pour entamer une révision de l’Acte Constitutif.

En soit, l’admission de la RASD est une violation des règles de l’UA qui précise qu’un Etat membre doit être souverain et c’est sur ce point que la diplomatie marocaine va insister. Un Etat doit être souverain (territoire, monnaie etc). Ainsi, le Maroc ne cache pas ses ambitions d’expulser la RASD de l’Union Africaine.

 

 

Mohammed Tabit389 Posts

Directeur technique du groupe discovery morocco.Entrepreneur web et dévelopeur marocain.

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Don't have account. Register

Lost Password

Register