Les MRE : Un levier de développement pour le Royaume ?

Selon l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les marocains résidants à l’étranger représenterait un atout considérable pour le développement économique et social du Maroc.

En effet, les pays de l’OCDE comptent plus de 2,6 millions de marocains résidant à l’étranger dont près d’un million sur le continent européen. Toutefois, la crise économique européenne et l’incertitude au niveau d’une reprise durable et dynamique pose la question d’un retour définitif au Royaume.

1 – Les MRE sont mieux éduqués que leurs parents : 

Sur les 2,6 millions de MRE dans les pays de l’OCDE, plus d’un million détiennent un diplôme de l’enseignement supérieur en 2016, ce qui est plus du double en comparant la période 2000-2001. Toutefois, le chômage de masse chez les jeunes de l’OCDE remet la question du retour au centre des atouts économiques et sociaux pour le Royaume. Dans les pays européens, 34% des jeunes qualifiées sont au chômage, le taux est d’autant plus significatif pour les jeunes non-qualifiés ou peu qualifiés (41%).

Près d’un tiers des MRE se disent prêt à rentrer au Maroc pour trouver un emploi, le marché nord-américain est toutefois le marché le plus intégré pour les MRE comparé à celui de l’Union Européenne.

2 – Un atout pour le développement des PME et de l’esprit entrepreunarial :

L’OCDE souligne que le niveau d’éducation des MRE est supérieur à la moyenne du niveau d’éducation du Royaume. En plus d’avoir eu d’excellentes formations, les Marocains sont réputés pour la maîtrise des langues qui est un atout considérable dans le milieu des entreprises et de l’industrialisation, pilier de la nouvelle stratégie de développement du Royaume.

3 – L’Etat marocain doit attirer par des réformes sociales et administratives : 

Toutefois, le Maroc peine à attirer sur la durée à cause des failles de son secteur public et de la corruption endémique. En effet, la lourdeur administrative reste un des éléments pesant pour un non-retour au Royaume. Plusieurs MRE ont eu des soucis avec l’administration marocaine comme les spoliations immobilières, problèmes administratifs à de nombreux consulats etc. Le Royaume doit être conscient que lorsqu’il veut attirer des MRE : il attirera également des familles et pas uniquement des travailleurs. Donc, les familles ont besoin d’un Etat de droit, une justice totalement indépendante et des secteurs publics de la santé et de l’éducation performants pour leurs enfants et les générations futures. Or, ces chantiers d’importance sont encore à la traîne.

 

0 Comments

Leave a Comment

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Don't have account. Register

Lost Password

Register